Vous avez sélectionné des documents à télécharger. En quittant le site, votre sélection sera perdu.

Quittez le site Voir mon dossier
Se débarrasser des meubles

Sylvain Rili : un agent de déchèterie passionné et engagé

Agent de déchèterie depuis 4 ans à Champagne-sur-Oise (95), Sylvain Rili raconte les enjeux et missions inhérents à son métier. Un métier dans lequel il s’implique depuis quatre ans avec passion, engagement et rigueur.

En cette fin de vacances scolaires, la déchèterie de Champagne-sur-Oise ne désemplit pas. Malgré une pluie persistante, les usagers de la déchèterie se pressent en nombre pour se débarrasser de leurs déchets. Des pics de fréquentation qui demandent à Sylvain Rili, agent d’accueil dans cette déchèterie du Val-d’Oise, une vigilance de tous les instants. « Il y a toujours du monde ici, avec près de 400 véhicules par jour l’été, explique-t-il, tout en orientant les usagés vers les bonnes bennes et en répondant à leurs questions. On doit donc être en permanence très rigoureux et avoir des yeux partout afin de s’assurer que le tri est bien fait. On ne peut pas se permettre d’erreurs de tri, si l’on veut qu’ensuite les déchets soient bien recyclés. Certes, on peut récupérer certains déchets déposés au mauvais endroit à l’aide d’un crochet. Mais plus on anticipe en amont en guidant bien chaque usager, mieux c’est. »

Un maillon essentiel de la chaîne du recyclage

Pour Sylvain, agent de déchèterie n’est pas un emploi comme un autre. C’est un engagement. Un engagement concret et quotidien en lien avec une sensibilité environnementale forte. « Cela fait quatre ans que je suis ici et ma motivation est intacte, précise-t-il. C’est essentiel dans notre métier de se sentir impliqué et que ce que l’on fait ait du sens pour nous. J’aime contribuer à protéger la planète et à donner une nouvelle vie aux déchets. Et puis on a tout ce qu’il faut ici pour que le tri soit bien fait ! »

Accueillir, guider, informer et sensibiliser

Ce que préfère Sylvain dans ses missions ? La relation avec les usagers. « Chaque jour, on fait un gros travail d’accueil, d’information et de sensibilisation, souligne-t-il. On répond aux nombreuses questions des usagers sur le geste et les procédures de tri ainsi que sur la réglementation. On les dirige vers la bonne benne lorsqu’ils semblent un peu perdus. On leur distribue aussi des fascicules, comme celui d’Eco-mobilier sur ce que deviennent les meubles usagés. Les gens sont friands de ce type d’information. Ils aiment savoir où vont les produits qu’ils déposent ici. » Sylvain a ainsi à cœur d’être toujours à l’écoute et disponible pour les usagers. Ce que ces derniers apprécient beaucoup : « Pour nous remercier, certains nous apportent même du chocolat à l’occasion des fêtes de fin d’année ! »

Et parce que Sylvain a le souci du travail bien fait, il cherche à rester constamment bien informé sur la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation des déchets. « Avant que la benne Eco-mobilier dédiée aux meubles usagés soit installée à la déchèterie, nous avons bénéficié d’une formation complète et instructive sur ce qui doit être déposé dans cette benne. Ce type de formation nous est très utile. Et quand je ne sais pas répondre à la question d’un usager, je m’informe, je vais voir ma direction… J’en apprends tous les jours et c’est ce que j’aime aussi dans mon métier ! »

> En savoir plus sur la formation Eco-mobilier des agents de déchèterie 

A propos de la déchèterie de Champagne-sur-Oise

Ouverte depuis 1993, la déchèterie de Champagne-sur-Oise est l’une des déchèteries du Syndicat Tri-Or. Elle s’adresse aux particuliers ainsi qu’aux professionnels sous certaines conditions. Sa prise en charge opérationnelle est actuellement gérée par Paprec.

> En savoir plus sur les déchèteries du Syndicat Tri-Or

Que pensez-vous de cet article ?