Vous avez sélectionné des documents à télécharger. En quittant le site, votre sélection sera perdu.

Quittez le site Voir mon dossier
Réglementation

Eco-mobilier réagréé pour 6 ans : les grands enjeux à venir

Eco-mobilier vient d’obtenir des pouvoirs publics un nouvel agrément d’une durée de 6 ans pour la prise en charge de la collecte, du tri, du recyclage, de la valorisation et du réemploi des meubles usagés. A compter de 2018, Eco-mobilier aura aussi pour mission la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation des couettes et oreillers usagés, mission qui deviendra effective en octobre 2018. Après avoir contribué à réduire l’impact environnemental des meubles grâce à l’efficacité de son schéma opérationnel (366 000 tonnes collectées à fin 2016, valorisés à plus de 90 %), Eco-mobilier s’est fixé pour les années à venir un objectif ambitieux et responsable : viser le ZERO enfouissement.

Lorsqu’Eco-mobilier a été créé en 2011, plus de 50 % du mobilier usagé était enfoui. Six ans plus tard, chaque tonne collectée est valorisée ou recyclée à plus de 90 %. L’objectif de détourner le mobilier usagé de la décharge est donc rempli. « Les entreprises qui ont créé Eco-mobilier voient en cette société un véritable levier pour atteindre un objectif environnemental, technique et économique », souligne Jean-Thierry Catrice, Président d’Eco-mobilier.

« Ces cinq dernières années, les adhérents d’Eco-mobilier, les fabricants, artisans, distributeurs et enseignes d’ameublement, se sont fortement impliqués, ont joué leur rôle et ont tenu leurs engagements, en mettant notamment en place l’éco-participation, ajoute  Dominique Mignon, Directrice générale d’Eco-mobilier. Les partenaires d’Eco-mobilier, que ce soient les opérateurs de tri et de valorisation, les collectivités territoriales et les structures de l’économie sociale et solidaire, ont su également se mobiliser et mettre en place les moyens humains et techniques nécessaires à la bonne marche de la filière. »

Désormais, Eco-mobilier vise le ZERO enfouissement sur la période 2018/2023. Pour ce faire, Eco-mobilier a défini plusieurs priorités.

Déployer et optimiser les solutions de collecte 

Des dispositifs de collecte déployés, renforcés et optimisés

A fin 2017, Eco-mobilier a mis en place plus de 4000 points de collecte. D’ici à 2020, Eco-mobilier se donne pour objectif de couvrir la totalité du territoire en points de collecte.

Des services de collecte et un schéma opérationnel de qualité pour les détenteurs professionnels de literie et autre mobilier

Eco-mobilier souhaite également augmenter les volumes collectés auprès des détenteurs professionnels de literie et autre mobilier (hôtels, résidences, etc.) grâce à de nouvelles solutions de collecte et de partenariat avec les opérateurs de déchets. Eco-mobilier compte en effet parmi ses adhérents des enseignes d’ameublement proposant de la literie et du mobilier utilisés par des professionnels tels que les hôtels, les résidences touristiques ou encore les hôpitaux. Eco-mobilier doit donc leur apporter des services de collecte de qualité ainsi qu’une schéma opérationnel efficace afin de préserver l’intégrité des matières et optimiser leur valorisation.

Maximiser la valorisation et le recyclage du bois issu du mobilier usagé

Le devenir du bois recyclé : un enjeu majeur pour Eco-mobilier

Le bois est l’un des matériaux les plus collectés par Eco-mobilier. Comment maximiser la valorisation et le recyclage de ces bois issus des meubles usagés ? Que faire de tout ce bois recyclé ? Pour Eco-mobilier, favoriser l’usage de bois recyclé dans la fabrication de panneaux de particules en France est une des solutions phare à envisager et à encourager.

Labellisation progressive des sites

L’atteinte d’un haut niveau de valorisation et de traçabilité implique que tous les sites et tous les opérateurs utilisent les meilleures techniques disponibles. C’est dans ce but qu’Eco-mobilier s’engage à élaborer, déployer et mettre en œuvre un système de labellisation pour tous les sites sous contrat.

Refonte et optimisation du système d’information pour gagner en efficacité et en fiabilité

Pour apporter la preuve continue et faciliter le contrôle des résultats de valorisation, Eco-mobilier engagera au cours de la période 2018/2023 une refonte de son système d’information, dont la gestion opérationnelle et les outils de traçabilité des opérations. Eco-mobilier expérimentera notamment des plateformes d’échanges entre les systèmes d’information des opérateurs, des collectivités et celui d’Eco-mobilier pour gagner en efficacité et en fiabilité.

Accélérer l’innovation et favoriser l’éco-conception

Afin de trouver de nouveaux débouchés pour les matières issues des meubles usagés (bois, mousses, textile…), Eco-mobilier va encourager l’innovation en créant une chaire d’études sur les nouveaux matériaux à base de matières recyclées et en accompagnant des porteurs de projets R&D sur de nouvelles solutions de recyclage pour le bois, la mousse ou le textile. « Nous avons un rôle central à jouer en tant que catalyseur d’innovation et de développement de nouvelles solutions ou produits intégrant du bois issu de mobilier usagé, ajoute Dominique Mignon. Nous soutiendrons des projets R&D visant à prouver la faisabilité technico-économique de ces débouchés. »

Eco-mobilier va également créer et développer des outils de sensibilisation à l’éco-conception adaptés aux différents types d’adhérents d’Eco-mobilier. Un 1er guide dédié à 
l’éco-conception en vue du recyclage
a déjà été réalisé en 2016 pour les opérateurs et les adhérents. Objectif :  centraliser les informations sur les matériaux qui composent les meubles, comment ils peuvent être recyclés ou valorisés et quels sont les axes d’innovation possibles.

Améliorer les services aux adhérents, aux partenaires et aux opérateurs grâce à la digitalisation

Dès le lancement de son activité, Eco-mobilier a proposé des services de collecte à ses adhérents et partenaires, avec notamment des bennes dédiées au mobilier usagé dans les déchèteries ou chez des distributeurs volontaires. Progressivement, Eco-mobilier a ensuite mis en place ou contribué à la mise en œuvre de dispositifs d’accompagnement des clients en magasins et des usagers en déchèterie. Pour la période 2018/2023, Eco-mobilier développera de nouveaux services digitaux pour ses adhérents et partenaires.

Informer et favoriser l’engagement de tous

Eco-mobilier va multiplier les actions de communication et de sensibilisation auprès du grand public comme des professionnels afin d’engager tout le monde vers le ZERO enfouissement. Ces actions donneront ainsi des clés pour comprendre les enjeux environnementaux, sanitaires, économiques et sociaux propres aux missions d’Eco-mobilier et permettront à chacun de choisir en conscience les bonnes solutions de collecte garantissant que les produits sont bien valorisés et non enfouis.

Pour mieux connaître les pratiques, attentes et interrogations du grand public, Eco-mobilier mènera aussi des enquêtes et travaillera avec ses partenaires et avec toutes les parties prenantes pour porter les messages sur la prévention, la collecte, l’éco-conception ainsi que sur les résultats aux niveaux local et national.

Arrêté du 26 décembre 2017 portant agrément d'un éco-organisme de la filière des déchets d'éléments d'ameublement en application de l'article R. 543-252 du code de l'environnement 

Que pensez-vous de cet article ?