Évènements

Expérimentation de nouvelles solutions de collecte pour les couettes et oreillers usagés

Du 11/2017 au 02/2018
France

Eco-organisme en charge de la collecte, du tri, du réemploi, du recyclage et de la valorisation des meubles usagés, Eco-mobilier voit son périmètre élargi aux couettes et oreillers. Pour mener à bien cette nouvelle mission, il est essentiel de mettre en place un schéma opérationnel efficace, sûr et fiable. Pour ce faire, Eco-mobilier expérimente, en partenariat avec des collectivités territoriales et des opérateurs, de nouvelles solutions de collecte de ces produits jusqu’en février 2018.

Eco-mobilier vient d’obtenir des pouvoirs publics un nouvel agrément d’une durée de 6 ans pour la prise en charge de la collecte, du tri, du recyclage, de la valorisation et du réemploi des meubles usagés. Dans ce cadre, son périmètre d’intervention a été élargi à la collecte, au tri, au recyclage et à la valorisation des couettes et oreillers usagés. Cette prise en charge deviendra effective en octobre 2018.

Afin de mener cette nouvelle mission avec succès et dans les meilleures conditions possibles, Eco-mobilier, en partenariat avec des collectivités territoriales et des opérateurs, expérimente depuis novembre 2017 de nouvelles solutions de collecte séparée pour les couettes, oreillers, coussins, sacs de couchage et surmatelas usagés. Objectifs ? Préserver le gisement de ces produits afin de répondre aux enjeux de qualité des matières issues du recyclage. Ces expérimentations prendront fin en février 2018.

Lors de ces expérimentations, Eco-mobilier contrôle ainsi la faisabilité technique et l’efficacité de ces solutions de collecte préservante*, dont le but est d’éviter les souillures. Il faut également s’assurer que cette démarche de collecte soit bien comprise des usagers. Déposer ses couettes et oreillers usagés dans un point de collecte afin qu’ils soient réemployés, recyclés ou valorisés est en effet un geste de tri entièrement nouveau. Il est donc essentiel que les usagers en soient bien informés et que ces solutions de collecte soient à la fois accessibles et simples d’utilisation.

A l’issue de ces expérimentations avec ces territoires pionniers, un bilan sera effectué afin de déployer les solutions de collecte à l’échelle nationale en octobre 2018.

*La collecte « préservante » est un modèle de collecte qui permet d’exploiter et d’augmenter le potentiel de réemploi et réutilisation des biens collectés (source : http://www.optigede.ademe.fr/collecte-preservante).
Publié le 20/10/2017
Que pensez-vous de cet article ?
  • Malin ! (0)
  • Utile ! (0)
  • Motivant ! (0)