Actualités

En 2020, 93% des meubles usagés ont été recyclés et valorisés

L’an passé, Eco-mobilier a collecté 842 000 tonnes de DEA (déchets d’éléments d’ameublement), en léger repli de 4% par rapport à l’année précédente, malgré l’interruption de collecte pendant près de 10 semaines en raison de la crise sanitaire. L’éco-organisme conforte son objectif « ZERO déchet » pour le mobilier.

=> Tous les chiffres 2020 sont à retrouver sur le rapport annuel d’Eco-mobilier

Eco-mobilier a collecté 842 000 tonnes de déchets d’éléments d’ameublement (DEA), un repli de 4% par rapport à l’année précédente, malgré l’interruption de la collecte pendant près de 10 semaines. L’éco-organisme chargé de la collecte, du tri et du recyclage des meubles a transformé 93% des meubles usagés en nouvelles matières premières recyclées ou en énergie avec 51% des déchets recyclés et réemployés (46% de recyclage et 5% de réemploi), 42% valorisés énergétiquement et 7% éliminés. Par comparaison, avant la création d’Eco-mobilier et le démarrage de l’activité en 2013, plus de la moitié des meubles usagés (55%) terminaient leur vie en enfouissement.

Parallèlement à ces bons résultats, Eco-mobilier a inauguré en début d’année un nouveau schéma opérationnel de collecte et de recyclage. Il réduit de 25 % les trajets entre les points de collecte et les centres de tri et favorise le développement local de solutions de recyclage et de valorisation des meubles usagés.

« Nous sommes prêts », à atteindre le ZERO déchet

Ce bilan très positif conforte Eco-mobilier dans son projet d’atteindre le « ZERO déchet » pour le mobilier d’ici 2023. « En dix ans, le ZERO déchet est devenu une ambition réelle et concrète avec près de 95% des meubles usagés valorisés. Pour tenir la promesse, notamment sur une étendue des produits de la maison plus large, nous allons développer davantage les débouchés, faciliter le tri à la source en encourageant l’innovation. Nous sommes prêts », affirme Dominique Mignon, Présidente d’Eco-mobilier.

L’entreprise se mobilise pour atteindre cet objectif. Elle a notamment augmenté le nombre de points de collecte des meubles usagés avec aujourd’hui 5077 sites répartis sur tout le territoire, contre 4 794 l’an passé. Plus précisément, 3282 collectivités territoriales sont partenaires d’Eco-mobilier ainsi que 1294 professionnels (chez les distributeurs et les fabricants) et 450 associations du domaine de l’Economie Sociale et Solidaire. Eco-mobilier va continuer à accroître le nombre de ces lieux de collecte. L’ambition est de proposer un service de proximité à l’ensemble de la population avec un point de collecte situé à moins de 10 ou 15 kilomètres du domicile de chaque Français, selon son milieu d’habitation.

 

L’éco-organisme lance des programmes d’innovation

Toujours dans l’optique d’atteindre le ZERO déchet, l’éco-organisme favorise le réemploi. Sur l’année écoulée, l’entreprise a proposé à deux syndicats de collectivités de tester des consignes de tri à la source, en déchèterie, pour encourager le réemploi de proximité. Elle a également lancé Maison du tri, son nouveau programme de services expérimenté sur 5 territoires pilotes. Son but est d’aider les Français à améliorer le tri des objets usagés de la maison pour en faciliter la réutilisation et le réemploi. Eco-mobilier a également testé la distribution de « sacs à matelas » pour faciliter la reprise et le recyclage des matelas usagés. Une fois collectés en sac, les matelas sont acheminés vers les centres de recyclage où leur recyclabilité est évaluée, comparée à celle des matelas qui sont encore collectés en déchèterie, sans sac.

Par ailleurs, Eco-mobilier identifie de nouvelles technologies de recyclage. L’entreprise a lancé un programme d’innovation pour créer des rencontres entre les entreprises de l’ameublement et des innovateurs du monde entier. Cette démarche a permis de repérer 22 porteurs de projets innovants dont près de dix sont actuellement en développement. Par ailleurs, en juillet 2020, un partenariat a été signé avec l’entreprise américaine Dow Chemicals pour initier une technologie capable de transformer chimiquement les matelas et leur offrir une deuxième vie. Pour l’année en cours, Eco-mobilier compte bien maintenir le rythme soutenu de ces innovations afin de trouver une solution de recyclage pour chaque meuble usagé.

Publié le 12/07/2021
Que pensez-vous de cet article ?
  • Malin ! (1)
  • Utile ! (0)
  • Motivant ! (0)