Actualités

Eco-mobilier, Recticel et Tesca offrent une nouvelle vie à vos matelas usagés dans l’automobile, l’habitat et l’industrie !

Le 29 mars dernier, nous avons célébré, au sein de l’entreprise Recticel, à Wetteren (Belgique), le lancement de « ValPUMat », l’un des 9 projets lauréats de l’Eco-innovation Challenge, notre appel à projets dédié au développement du recyclage des matières issues des matelas, couettes et oreillers usagés. Focus sur cet ambitieux projet de recherche, conduit par Recticel et l’équipementier automobile Tesca.

Les objectifs du projet « ValPUMat »

Le projet ValPUMat (Valorisation du PolyUréthane des MATelas), est le fruit de l’association du belge Recticel, spécialiste de la transformation du polyuréthane, et de Tesca, équipementier français de référence pour la fabrication de textiles et composants de sièges automobiles.  Objectifs ? Développer de nouvelles applications à base de mousses issues de matelas en fin de vie dans des produits innovants à destination de l’industrie et de l’automobile, mais également dans le secteur de l’isolation acoustique de l’habitat.

Pour Rémi Beulque, Responsable du développement des filières innovantes chez Eco-mobilier, l’enjeu est de taille. « Si les déchets de production sont couramment utilisés par les industriels, les marchés pour les mousses de polyuréthane issues de produits en fin de vie sont encore peu diversifiés et souvent émergeants. En outre, au travers de ce projet, notre objectif est d’amener les industriels à proposer de nouvelles matières recyclées, qualitatives, à plus grande valeur ajoutée ».

Fabien Cambon, Directeur Technique et de l’Innovation, Rémi Beulque, Responsable du développement des filières innovantes et Manon Porquet, Responsable analyses environnementales chez Eco-mobilier, ont visité, le 29 mars dernier, la ligne industrielle pilote de Recticel sur laquelle de nouvelles applications en mousse polyuréthane recyclée seront développées ces 3 prochaines années (photos ci-dessus).
image-illustration

"Notre objectif est d’amener les industriels à proposer de nouvelles matières recyclées, qualitatives, à plus grande valeur ajoutée."

Remi Beulque, Responsable du développement des filières innovantes

Un programme de travail ambitieux

Cette réunion de lancement marque ainsi le coup d’envoi d’un projet d’une durée de 3 ans, qui vise à développer pas moins d’une dizaine de nouvelles applications ! Durant cette période, de nombreux défis devront être relevés. Pour les partenaires, il s’agira en effet tout d’abord d’appréhender la diversité des propriétés physiques, mécaniques ou chimiques des matières en fin de vie qui seront utilisées. Suivront de nombreuses expérimentations, qui permettront d’obtenir de nouveaux matériaux au travers de process industriels maitrisés. Après avoir validé les applications développées, la recyclabilité de ces dernières sera enfin analysée, afin de garantir de nouvelles vies aux matériaux concernés.

image-illustration

"Conformément à son positionnement de catalyseur en matière d’innovation matériaux et de débouchés, Eco-mobilier entend jouer un rôle important dans le projet."

Fabien Cambon, Directeur Technique et de l’Innovation

Un partenariat de R&D original

« Conformément à son positionnement de catalyseur en matière d’innovation matériaux et de débouchés, Eco-mobilier entend jouer un rôle important dans le projet. Au-delà du financement, l’éco-organisme mettra ainsi à disposition des partenaires les matières en fin de vie qui seront testées. », souligne Fabien Cambon, Directeur Technique et de l’Innovation d’Eco-mobilier. Nous apporterons également la forte connaissance que nous avons développée ces dernières années concernant les substances chimiques réglementées, la microbiologie et les propriétés des mousses polyuréthane de ce gisement.

Rendez-vous dans quelques mois pour des premiers retours sur le projet !

Publié le 15/04/2019
Que pensez-vous de cet article ?
  • Malin ! (0)
  • Utile ! (0)
  • Motivant ! (0)