Vous avez sélectionné des documents à télécharger. En quittant le site, votre sélection sera perdu.

Quittez le site Voir mon dossier
Des projets pour demain

Formation à la revalorisation du matériau bois : Portrait de Yannick Monteiro, stagiaire

Yannick Monteiro : un passionné du matériau bois

Tout comme Léa Clair, dont nous avons présenté le parcours il y a deux semaines, Yannick Monteiro a été sélectionné par LE FOYER NOTRE-DAME DES SANS-ABRI pour participer à cette formation inédite à la revalorisation du matériau bois, dont le but est de professionnaliser les équipes travaillant sur le mobilier usagé au sein des structures de l’ESS. A l’issue de cette formation organisée au FOYER, Yannick pourra faire valoir son certificat de qualification professionnelle (CQP), gage de ses nouvelles compétences, et prétendre à un emploi stable dans le domaine de la revalorisation du matériau bois.

Un projet de formation complémentaire

« Je viens du milieu de la menuiserie, annonce de but en blanc Yannick Monteiro. Après 3 années passées en apprentissage dans le domaine de l’ébénisterie, j'ai travaillé pendant douze ans comme menuisier poseur dans une entreprise du bâtiment. » Aujourd'hui encore, Yannick est animé par la volonté de rester dans la filière bois, son cœur de métier. Déjà salarié du FOYER dans le secteur de la manutention tri textile, il n'a pas hésité à poser sa candidature à la première session de formation qualifiante au réemploi du matériau bois, dès qu'il a eu connaissance de son existence.

Un goût affirmé pour la menuiserie

Yannick Monteiro interrompt son activité au centre de tri textile une semaine par mois, pour se rendre en formation à l'Atelier et Chantier d'Insertion menuiserie du FOYER. Il attend chaque nouvelle session de formation avec impatience. Outre les apprentissages théoriques, Yannick affectionne particulièrement les séances de travaux pratiques, « ce moment où l'on se trouve face à un meuble ancien qu'il faut restaurer ». Et même si, au vu de son parcours, certains enseignements sont redondants, « ça me remet dans le bain ! » dit-il. Mais cette formation a surtout été pour lui un révélateur de carrière : « Ce qui m'intéresse vraiment, c'est de renouer avec mon premier métier, la menuiserie, tout ce qui a trait aux portes, fenêtres et coffres ».

Et après ?

Parallèlement à son statut de salarié de l'association, Yannick Monteiro a signé un contrat avec LE FOYER NOTRE-DAME DES SANS-ABRI pour une durée de sept mois. Son parcours de formation au sein de l’Atelier menuiserie sera sanctionné par un diplôme reconnu par la branche professionnelle de l'ameublement. Yannick espère que son expérience passée et l'obtention de son certificat de qualification professionnelle sauront convaincre de futurs employeurs. « Je n'ai qu'un seul souhait, explique-t-il, celui de regagner la filière bois et de retrouver un poste dans une entreprise », conclut-il. 

Que pensez-vous de cet article ?